I don't mind living in a man's world, as long as I can be a woman in it.

- Marilyn Monroe

#CollDiv2 – Victoire in extrémis des Géants sur les Phénix

Ecrit par Anouk sur . Publié dans Football

DSC_0330

Si j’avais vu cette fin de match dans un film, j’aurais trouvé cela exagéré. En effet, digne d’un grand classique de Walt Disney, les Géants de St-Jean ont réussi l’impossible en remportant le match 39 à 38 sur le dernier jeu de la partie avec à peine 1 seconde à jouer.

Laurent Ladouceur s’est illustré en héros en attrapant la longue passe incertaine de Jérémie Mongeon-Duby dans la zone des buts. Et comme si ce n’était pas assez, il aura fallu attendre plusieurs secondes interminables avant de connaître la décision des arbitres… Touché St-Jean! Grâce à cette victoire, les Géants se méritent un laisser-passer pour la grande finale, la semaine prochaine.

DSC_0096

Retour sur le match…

Les Géants se sont inscrits au tableau à leur première séquence  à l’attaque, l’œuvre de Samuel Dupuis sur une course de sept verges.

Mais les champions en titre ne s’en laissent pas imposer. Ils reviennent à la charge et marquent deux touchés, un à la suite de l’autre, sans réplique des Géants. Ce résultat est l’œuvre d’une course de 90 verges de Félix Marquis-Chevrier et d’une autre de 54 verges de Robbie Dejean. Les Phénix prennent les devants pour la première fois du match. C’est 14-9 en faveur des Oiseaux.

Le deuxième quart donne lieu à du jeu rythmé. Les échanges de possession permettent tour à tour aux deux adversaires de s’inscrire au tableau et de monter le score jusqu’à 23-21 pour les Géants.

 

Les Phénix en mode revanche

Tirant de l’arrière 21-23 à la fin de la première demie, les Phénix semblent décider à reprendre le contrôle du match. Si le troisième quart se joue en faveur des Géants, les Oiseaux de Tony Iadeluca reviennent en force au quatrième quart. Ils reprennent les devants 38 à 33 grâce aux deux touchés de Félix Marquis-Chevrier. Les Phénix sont tout prêts d’une victoire et d’un accès direct au Bol d’Or.

DSC_0163

Le temps, allié ou ennemi ?

L’attaque des Géants est en place avec moins d’une minute à jouer à la partie. L’équipe semble complètement désorganisée et cumulent les verges de pénalités. La pression est forte! Louis-Charles Dussault réussit un gros jeu défensif et rabat le ballon. C’est quatrième essai, plus aucun temps mort, il reste une seconde à jouer et 30 verges à franchir. Jérémie Mongeon-Duby réussit à décocher sa passe qui est captée par Laurent Ladouceur dans la zone des buts et donne ainsi la victoire aux Géants.

 

Une défaite difficile à digérer…

C’est la première fois en 4 ans que les Phénix ne participeront pas au Bol d’Or. La défaite est toujours difficile à accepter, mais je me permets de souligner l’excellent travail des Phénix en reprenant les mots de Jason Hogan,  coordonnateur offensif des Phénix : « You are making defeat acceptable because you gave every inch of heart you had today. To leave the game with class and respect is NEVER a defeat!»

Ce fut un match de football épique que tous se rappelleront!

Félicitations aux deux équipes!

Mots-clefs : , , ,