I don't mind living in a man's world, as long as I can be a woman in it.

- Marilyn Monroe

Saison 2012 – Portrait d’une équipe | Les Phénix d’André-Grasset

Ecrit par Anouk sur . Publié dans Football

PORTRAIT_2012

Article paru sur le site de Passion Football (http://www.passionfootball.ca)

La légende dit que le Phénix s’embrase lorsqu’il sent la fin et qu’il en ressort encore plus fort. Dans le cas des Phénix d’André Grasset, ils sont sur le point d’ajouter une autre facette à cette légende.  Ils n’ont pas eu besoin d’attendre la fin pour s’envoler vers le sommet.

En effet, pour une jeune équipe qui vient de faire son entrée dans la division deux, on peut dire qu’elle a su tirer son épingle du jeu admirablement. En route pour un premier Bol d’Or dans cette division, et un troisième en autant d’années, les Phénix du collège André-Grasset font parler d’eux. Qui sont ces nouveaux prétendants dans la division deux?

Si, au début de la saison, il y avait encore quelques sceptiques quant à la place que prendrait les Phénix dans la division deux, ceux-ci ont dû rapidement se raviser et accepter l’évidence. Les Oiseaux sont bel et bien à leur place dans cette division médiane. Leurs nombreux succès ne sont pas le fruit du hasard mais plutôt le résultat de plusieurs ingrédients et d’acteurs importants.

En chemin vers le Bol d’Or
Au début d’une saison, personne ne peut savoir à quel rang se situera son équipe. Mais toutes les équipes espèrent la même chose : se retrouver en tête de liste! Avant de s’y rendre, il faut toutefois franchir de nombreuses étapes et affronter neuf adversaires qui partagent le même objectif. Neuf autres équipes qui se préparent pour mériter la victoire, semaine après semaine, match après match.

Au-delà du couronnement, le Bol d’Or c’est l’aboutissement des nombreux efforts et du travail acharné d’une cinquante de joueurs, d’une vingtaine d’entraîneurs et membres du personnel, de nombreux parents, du collège et de tout ceux qui ont cru et encourager, leur équipe, en l’occurrence ici, les Oiseaux dans leur envolée.

« C’est un honneur de se rendre au Bol d’Or, et surtout, de jouer contre les Titans de Limoilou. Nous souhaitons que ce match soit aussi serré qu’excitant! Mais peu importe l’issue de la partie, nous sommes fiers d’être là. Ça clôture bien notre première saison dans la division deux », de mentionner l’entraîneur-chef, Tony Iadeluca.

Une équipe, une famille, un but!
C’est avec fierté et un brin de nostalgie que certains joueurs, dont deux vétérans, à leur dernière année avec les Phénix, nous partagent leurs sentiments à la fin d’une saison mémorable.

Nicolson Poussard, demi-offensif, 1ère année
« J’ai beaucoup appris cette saison. J’ai hâte de mettre en pratique ce que j’ai appris.  Se rendre au  Bol d’or à ma première année avec les Phénix représente une chance incroyable de pouvoir goûter à la victoire dans une grande finale et de pouvoir fièrement porter la bague! C’est l’aboutissement d’une grosse saison! »

Christophe Mainville, receveur, 3e année
« C’est ma troisième participation au Bol d’Or avec Grasset.  Étant donné que c’est ma dernière saison de football, cette partie représente énormément pour moi. Je serais très fier de contribuer avec mes coéquipiers à faire en sorte que Grasset s’impose dans la ligue avec une 3e conquête du Bol d’Or en autant d’années de participation. Sur le plan personnel, c’est certain que cela me permettrait de quitter le football collégial sur une excellente note. Toutefois, peu importe le résultat samedi, je suis heureux d’avoir participé à l’ascension de Grasset dans la division deux. »

 Mathieu Keyser, demi-défensif, 1ère année
« C’est tout un message que nous envoyons à la ligue avec cette première participation au Bol d’Or dès notre entrée dans la division deux. C’est l’un des meilleurs « feelings » qui récompensent tout le travail et l’effort que nous mettons dans ce sport. »

Wendel Desrosiers,  joueur de ligne offensive, 4e année
« Pour avoir des choses qu’on n’a jamais eues, il faut faire des choses qu’on n’a jamais faites. L’expérience que j’ai eue à Grasset a dépassé complètement mes attentes. Mon passage au sein des Phénix restera gravé à tout jamais dans ma mémoire. Une équipe, une famille, un but. C’est grâce à ce que nous avons accompli dans le passé qu’aujourd’hui nous pouvons dire que rien n’est impossible. »

Les Phénix prendront la route pour franchir l’ultime étape, samedi matin, prêts et déterminés à repartir avec la coupe, tout comme leurs opposants, les Titans de Limoilou. Des mois d’entraînements et de préparation, onze semaines de football intense, deux équipes, mais une seule championne.

Qui sera l’ultime vainqueur de la saison?  Il faudra être présent pour le savoir. Je vous invite à assister au match le plus excitant de la saison! Soyez au rendez-vous à Québec, samedi à 19 h, ou suivez nous sur Twitter pour ne rien manquer….

Je profite de l’occasion pour féliciter les deux équipes finalistes. On joue pour gagner, je connais la devise. Toutefois, se rendre au Bol d’Or est en soit un grand accomplissement qui démontre bien la qualité des programmes des deux formations collégiales. Bravo! Et bonne chance!