I don't mind living in a man's world, as long as I can be a woman in it.

- Marilyn Monroe

Le football, c’est aussi une affaire de femme!

Ecrit par Anouk sur . Publié dans Football

Jacynthe Crochetière

 

J’ai rencontré Jacynthe, il y a quelques années déjà au moment où elle s’est jointe à ma ligue de flag-football. Honnêtement, à première vue, j’ai eu peur.

C’est difficile de ne pas être intimidée par cette femme. Pompière de métier, athlète naturelle, impliquée dans le football depuis plusieurs années en tant que joueuse et entraîneure, disons que sa présence a relevé d’un cran, le niveau de jeu de notre ligue.

Sa présence a permis d’augmenter l’intensité du jeu. Grâce à ses conseils avisés, la qualité de nos performances s’est également grandement améliorée.

À côtoyer cette adversaire redoutable ou cette formidable coéquipière, j’ai découvert une femme généreuse et à l’écoute, avec qui j’ai construit une fidèle et sincère amitié. Jacynthe est aujourd’hui non seulement une amie, mais elle est aussi une voisine, une entraîneure, une motivatrice et une une source d’inspiration!

Avec Jacynthe, j’ai eu le plaisir de redécouvrir un aspect important du football… celui ou ça cogne et ça frappe! Après quelques blessures, elle m’a donné suffisamment confiance en moi pour reprendre les crampons et vivre cette expérience inoubliable d’embarquer sur un terrain pour y jouer au football. Merci mon amie!

Jacynthe et moi avant un match - 2013

Jacynthe et moi avant un match – 2013

Jacynthe Crochetière, la Danièle Sauvageau du football!

 Portrait d’une pionnière dans l’univers du football féminin

Q.    Décris toi un peu… quel genre de personne es-tu?
R.   (Rires et malaise…. La question qui tue) Puisqu’il faut se lancer! Je dirais que je suis une personne intense. Même si mon degré d’intensité change en vieillissant, je le suis toujours… mais à ma manière. Malgré tout, je demeure une personne réfléchie qui prend le temps d’analyser la situation devant moi. Je me considère également comme étant persévérante. Et je dois avouer que ça m’a aidé à accomplir plusieurs de mes rêves. Comme un chien, je ne lâche pas le morceau!

Mais le plus important c’est que je suis vraie!!!  What you see it’s what you get! You like it or you don’t!

Q.    Ton intérêt pour le football a commencé à quel moment?
R.    Je me souviens du premier match que j’ai vu à la télévision. C’était le Concorde de Montréal (CFL). J’avais environ 8 ans. En fait, c’est mon frère qui regardait le match et je me suis assise à côté de lui. J’ai tout de suite été fasciné par l’intensité qu’il y avait sur le terrain. Même si à l’époque je ne comprenais pas trop les règlements, je trouvais que ça avait l’air le fun! L’année suivante, j’étais déjà capable de lancer un cigare. Merci à mon frère Marc.

 Notes : Le Concorde était le nom de l’équipe montréalaise dans la Ligue canadienne de football entre 1982 et 1985. Avant et après eux, l’équipe montréalaise a été représentée par les Alouettes de Montréal. 

LOGO CONCORDE

Q.    Pourquoi le football?
R.    Au delà d’être un rêve de petite fille, c’est devenu un vrai défi de taille pour moi! Jouer au football pour une fille, ça semblait impossible. J’ai eu envie de prouver le contraire … et de me dépasser!

Q.    Ton parcours dans le monde du football ressemble à quoi?
R.    C’est une longue route sinueuse!!! (Rires) Officiellement, j’ai commencé à jouer au «vrai» football à 29 ans. Je me suis jointe à l’équipe de Syracuse. En 2001, une équipe de football féminin est née à Montréal, le Blitz. C’était donc naturel pour moi de venir jouer au Québec plutôt qu’aux États-Unis.

À la suite d’un changement dans le personnel d’entraîneurs de l’équipe montréalaise, je ne trouvais plus ma place. J’ai alors décidé d’aller jouer ailleurs. The Warriors, l’ancien Milicia de Boston, était une équipe qui me ressemblait plus. À la même époque, j’ai commencé à coacher. On m’a donné ma chance comme assistante entraîneure aux unités spéciales des Carabins de l’Université de Montréal.

Par la suite, je suis retourné au Blitz. J’y ai joué de 2003 à 2006. Au cours de toutes ces années, j’ai également donné un coup de main comme coordonnatrice à la défensive et comme entraîneure des demis-défensifs.

C’est à la suite d’une blessure subie au travail que j’ai dû mettre de côté ma carrière comme joueuse de football pour un petit moment. J’ai fait mon retour au jeu en 2009. En 2010, le Blitz a gagné le championnat et je me suis illustrée à ma position (secondeur) en remportant le All Star.

Ce fut ma dernière saison en tant que joueuse. Depuis que j’ai accroché mes crampons, je me concentre sur le coaching et le développement du football féminin.

Jacynthe en action

Jacynthe Crochetière – Blitz de Montréal

Q.    Est-ce que ça te manque de jouer?
R.    En t********!

Q.    Qu’est-ce que tu aimes du coaching?
R.    Je m’accomplis pleinement dans le coaching. J’ai toujours aimé transmettre mes connaissances. Ce qui me fait le plus plaisir, c’est lorsque quelqu’un vient me revoir pour me dire que le conseil donné, fonctionne. Un merci quand on est coach, c’est la plus grosse paye que l’on peut obtenir.

Q.    Le football féminin, qu’est-ce que ça représente pour toi?
R.    La possibilité pour les femmes de se réaliser pleinement et d’atteindre leur rêve, quel qu’il soit! On prône l’égalité des sexes, mais la réalité démontre qu’il y a encore beaucoup de domaines qualifiés de chasse gardée par les hommes. Jouer au football pour une femme, c’est en quelque sorte, briser une de ces barrières….

Q.    Sérieusement, entre toi et moi, est-ce que les filles peuvent vraiment jouer au football?
R.    Absolument! À partir du moment où l’on accepte que les femmes et les hommes n’ont pas les mêmes aptitudes physiques, on comprend que les standards sont différents. Cependant, la game reste la même!

Q.    Est-ce qu’il y a un avenir pour le football féminin selon toi?
R.    Oui! Le football féminin se développe depuis les années 1980. Il y a  de plus en plus d’équipes à travers le monde.  La preuve de son évolution c’est qu’il existe désormais un championnat du monde du football féminin. D’ailleurs, je tiens à préciser que le Canada a remporté la médaille d’argent en 2013.

Q.    Une citation qui te représente?
R.    «Just do it»! Il faut arrêter d’avoir des excuses et savoir foncer!

TEAM CANADA

Jacynthe Crochetière – Team Canada

Q.    Tes projets d’avenir ?
R.    Le Québec est une pépinière de talents dans l’univers du football féminin. Je souhaite donc développer une ligue de football féminine au Québec afin de permettre à des milliers de jeunes filles et de femmes, de pratiquer ce sport qu’elles apprécient. Il n’y a pas si longtemps, l’idée que des femmes puissent jouer au football était considérée comme folle et même farfelue. Aujourd’hui, nous sommes fières de nos équipes de hockey féminines qui se démarquent sur la scène internationale. J’espère qu’un jour que ce sera la même chose pour le football féminin.

Équipe football féminine 2013

Football féminin 2013 – Pirates du richelieu

Les premiers pas vers une ligue de football féminine au Québec 
Jacynthe s’est jointe à l’organisation des Pirates du Richelieu en 2012 afin d’y développer une équipe de football féminine. En deux ans, elle a réussi à rejoindre suffisamment de femmes pour composer deux équipes et offrir à celles-ci, l’expérience inoubliable d’une saison de 4 matchs.

2014 promet d’être une saison exceptionnelle!

Il y a toujours de la place pour ceux et celles qui souhaitent s’impliquer ou vivre l’expérience du football féminin. Contactez Jacynthe Crochetière pour de plus amples informations : 514 820-0705 ou jacroche@hotmail.com

Mots-clefs : , ,